DSCN3065

Gravitation

Dans la rue, des enfants, des femmes

A de beaux nuages pareils

S’assemblaient pour chercher leur âme

Et passaient de l’ombre au soleil.

Jules Supervielle

Publicités

DSCN9127

« elle est à toi, cette chanson… »

Un dimanche (presque) à la campagneDSCN8900

DSCN8994

 

(Les beaux livres d’Auguste Derrière sont chez le Castor astral éditeur)

DSCN8871

 

« La tâche du poète est de montrer un arbre, avant que notre intellect nous dise que c’est un arbre. »

(Yves Bonnefoy, 1923-2016)

DSCN8876

Figuier + soleil + été = l’un des parfums du paradis sur terre.

DSCN8671

Bien faire et laisser braire (prise 2).

DSCN8184L’octroi de la vie

je suis l’homme assis au bord de la route

c’est l’heure où il convient d’écrire à ses amis

d’écrire en retenant les mots

en scalpant les voix

en jetant ceux qui se bornent à regarder

à la tête de ceux qui se bornent à comprendre

et cela fait un grand cerne mauve

dont on ne se remet pas

je suis celui qui s’est assis au bord de la route

et qui tient ses ennemis à la merci de sa fatigue

et pour qui tout est encore à creuser

que la vie ait fait long feu ou tourné court

peu importe

peu importe à l’homme qui se venge

du peu d’importance de l’homme

 

Georges Henein, écrivain et poète surréaliste égyptien

(découvert grâce à Sylvie Albouy sur Facebook. Merci, Sylvie).